Servicedenuages.fr

Comment se déplacer à Tokyo ? Mes astuces

Aujourd’hui, je vais aborder un sujet tout aussi important qu’utile à savoir si vous souhaitez également visiter Tokyo, la capitale nippone. Ma dernière visite m’a beaucoup plu, mais je ne vais pas négliger les quelques difficultés dont j’ai fait face au cours de mon séjour. Il s’agit des moyens de déplacement. La ville est tellement immense. Elle s’étend tout de même sur une superficie de 2 188 km². Il est vrai qu’elle dispose d’un système de transport dense, mais réellement complexe. J’aimerais donc vous conseiller sur ce point pour que vous puissiez explorer la ville d’une manière plus efficace au cours d’un séjour au Japon.

La balade à pied, une mauvaise et une bonne idée

Au tout début, j’avais envisagé d’explorer Tokyo à pied pour mon plus grand plaisir. C’était bien une erreur! Il ne faudra donc pas se fier aux apparences, notamment en regardant les cartes. En général, à Tokyo, les distances sont importantes. Il n’est donc pas très agréable de parcourir les grands axes à trafic élevé. On se fatigue très vite. Pensant rejoindre rapidement Harajuku depuis Shibuya, j’ai dû marcher durant environ 30 minutes. Il existe également de petites rues à travers la ville, mais on peut facilement se perdre.

Il faudra en effet rechercher d’autres moyens de transport pour profiter du charme de la ville. Par contre, il existe des quartiers qui sont très bien adaptés aux balades à pied. Pour ma part, j’ai bien apprécié la découverte de certains quartiers comme Yanaka, Aoyama, Akihabara et Ginza. Dans tous les cas, si vous avez peur de vous perdre ou encore de vous tromper dans votre itinéraire, mieux vaut opter pour un circuit sur mesure au Japon. Ce sera plus simple, car votre séjour sera conçu au préalable selon vos désirs. Vous pourrez même être guidé par un guide spécialisé connaissant parfaitement la ville.

Le vélo : pratique, mais plus ou moins dangereux

Le vélo est également une très bonne option pour explorer la ville de Tokyo. En plus d’être pratique, il semblerait être un très bon compromis comme moyen de transport écologique. Je pense qu’aller d’un point A à un point B est plus rapide avec un vélo qu’à pied. Je ne l’ai pas essayé en tout cas, mais j’ai remarqué que beaucoup de jeunes l’utilisaient en ville. Au cours de mon séjour au Japon, j’ai constaté que les cyclistes empruntaient les mêmes routes que les voitures.

Cela s’avère donc être plus ou moins dangereux. Il n’existe pas de pistes cyclables comme chez nous. Dans ce cas, il est nécessaire de bien suivre les règles de la circulation routière. Mieux vaut donc s’informer au préalable si on veut explorer la ville à vélo. Pour les plus téméraires, je pense que tout ira bien. Il faut aussi savoir que la ville n’est pas du tout plate. Il faudra s’attendre à faire beaucoup d’effort en surmontant les côtes, notamment dans l’ouest de la ville.

Le taxi, une alternative plus confortable pour son périple au Japon

Je tiens à vous informer que le taxi à Tokyo est un moyen de transport agréable et relaxant. Cependant, il peut être cher, notamment pour de moyennes distances. Je l’ai bien essayé pour mon premier voyage. Bien qu’il soit coûteux, l’essayer en vaut vraiment le coup. Généralement, le premier tour de compteur commence lorsque les 2 km sont atteints, ce qui vaut 410 yens. Puis, le tarif augmente de 80 yens au fur et à mesure que le compteur tourne, notamment tous les 273 mètres.

Partout dans la ville, il est facile de trouver des taxis puisqu’ils sont nombreux. Attention, il faut prévoir de l’argent liquide, car tous les taxis n’acceptent pas les cartes de crédit. Sachant que ce n’est pas tous les chauffeurs qui parlent anglais, mieux vaut écrire l’adresse de la destination sur un papier. Comme je l’ai d’ailleurs fait la dernière fois.

Voilà quelques bons plans et astuces utiles pour vous aider si vous envisagez de vous envoler à Tokyo prochainement. À vous de prendre les choses en mains et de profiter d’un séjour agréable dans cette belle ville japonaise.